#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Entreprendre

Entreprendre

Le quadrant de l'entrepreneur 2

Journal de bord — il y a 3 années

Temps de lecture: 2 minutes

Le temps, c'est du caviar ; c'est une préciosité rare et versatile.

Le temps est la somme du Aiôn et du Kairos, le fil conducteur de nos vies. Le temps est également une discrétion, un tempérament, une injonction et parfois même une brutalité. La vie professionnelle a son rythme ; elle se façonne dans la durée mais, selon les choix, elle est tantôt longue, tantôt courte.

Le temps d'un entrepreneur est une inquiétude tranquille puis volcanique, avec des moments d'apaisement.

La naissance de l'idée est une danse sensuelle et incarnée. C'est une pondération galvanisante obligeant à faire souvent un pas de côté, afin de prendre de la distance et aiguiser la finesse du regard pour affûter le projet, les arguments, le modèle économique et se rassurer assez pour continuer cette course de fond.

Puis, vient le temps de l'équipe ; ce moment collectif et inspirant pour partir à la conquête du monde entier. Cette phase est excitante, car elle est une forme de validation du raisonnement précédent. Une équipe se forme pour donner corps à un ensemble, œuvrer pour bâtir, dans l'espoir d'avoir au bout du chemin quelque chose à transmettre.

Le Chronos se corse à l'étape suivante, quand chacun doit être à l'initiative et porter sa responsabilité individuelle, mais également celle du collectif théoriquement désireux de faire cause commune.

Cette étape est une haie car le rapport au temps reste individuel, alors même qu'il devrait être collectif. Chacun se projette, mais chacun se protège ; et, c'est précisément aux dépens du temps qui brûle et exige de pivoter sans cesse pour bâtir, avancer et gagner dans un écosystème défié à chaque instant par le battement d'une montre.

Cette zone de turbulence est un test, une défiance, une première pierre de résistance ; mais la course n'est pas finie. Il faut enjamber avec détermination la falaise administrative et bancaire, deux ancres bloquées dans le passé qui résistent à la modernité et refusent leur saut quantique.

Une fois le réacteur en marche, c'est une aventure sérieuse qui commence ; il faut assumer une avalanche de décisions, arbitrer, risquer, évaluer, temporiser, trébucher, se relever et surtout garder la foi pour être en capacité de savourer l'excitation de l'entrepreneuriat.

La courbe du succès de l'entreprise est donc un chef d'œuvre tantôt collectif, tantôt solitaire. L'équipe est soudée dans la réussite, presque unie dans la bataille, mais dispersée dans la défaite. La vie de l'entrepreneur est donc un mouvement, un battement de cœur, une course contre la montre.

"Dans un même temps, dans un temps unique, dans un temps enfin, toutes choses deviennent" écrivait Alain.

Le chronos est définitivement une histoire d'hommes, une grande vadrouille en fait.

Partager

Si tu veux être heureux ; être un homme libre ; laisse les autres te mépriser.

Sénèque