#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Leadership _ Ethique _ Entreprise _ Management

Leadership

Le leadership moral

Actualités — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

Quel souvenir souhaitez-vous laisser ? Cette simple question pose voire impose la tonalité de cette histoire de leadership. Elle questionne déjà l'action, sa nature, son ambition pour inventer l'histoire d'une communauté d'hommes qui va elle-même forger l'histoire d'une marque.

Le leadership est un écho de l'identité résultant de la somme des actions entreprises, abandonnées ou évitées qui signent le caractère de l'entreprise.
Le leadership, ça se travaille dur ; c'est un effort constant, c'est articuler le passé, le présent et l'avenir. C'est passer l'histoire globale au tamis de l'inspiration, de la pertinence, de la viabilité et de l'efficacité.

Le leadership est une force fragile pour défier un avenir tout aussi fragile. C'est une arme de résistance massive qui oblige à observer le monde les yeux ouverts. Un leader se connaît assurément mais il regarde également son marché, ses concurrents directs et indirects ; un leader est à l'affût des tendances inévitables ou suffisamment anticipées pour créer un avantage concurrentiel. Se connaitre donc pour diriger dans la lumière et savoir pivoter sinon s'adapter au bon moment.
Le temps est un instrument de leadership. Maîtriser le temps ou mourir... pourrions-nous dire.

Le leadership est donc une histoire collective de discipline, de lucidité et de conquête. Elle exige une discipline réflexive consolidée par une exécution maîtrisée et mise en oeuvre par les bonnes personnes : les justes talents ; justes car à leur place, à la bonne place, celle qui saura faire jaillir le talent de chacun de manière éclatante. La lucidité est cette capacité à refuser de naviguer dans le noir. C'est choisir de ne pas fermer les yeux en pensant alors que les difficultés vont disparaître. C'est aller au devant de la réalité pour affronter la brutalité des faits. Enfin, la conquête est précisément la lucidité de comprendre qu'il n'y a pas de gloire sans effort. Le rayonnement est donc une œuvre architecturale dont le commencement est le rêve, la force du rêve.

Cette histoire de leadership est une attraction irrésistible car l'ombre de la puissance est galvanisante. Mais quelle puissance au juste ? La force par tous les moyens ? Au mépris de tout : de l'éthique ou de la morale ? S'interroger sur l'existentialisme même du leadership est primordial et le choix des valeurs, de valeurs cohérentes est un choix structurant qui doit s'inscrire en cohérence avec la nature de la mission qui définit l'entreprise. C'est alors le moment de choisir la place de la morale dans cette aventure de conquête.

Cette histoire de leadership est donc une affaire de tempérament... mais pas seulement : c'est construire la prospérité du présent tout en étant capable de détruire le passé pour construire l'avenir en dévoyant la morale ou pas. Diriger, c'est choisir ! Alors... ?

Le leadership est un long voyage... un voyage d'altérité et le leadership moral est une récompense !

Nicole Degbo 

-

Article publié dans Les Echos, à lire ici.

Partager

À l'impossible, je suis tenu.

Jean Cocteau