#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Transformation digitale - Gouvernance - Exploration learning -

Transformation digitale

La transformation relutive

Publications — il y a 11 mois

La transformation digitale est un feu d’artifices qui traverse les organisations de part en part.

La polysémie de la transformation digitale offre un chantier sans fin qui achève de perdre ou de galvaniser tel ou tel dirigeant. Le sujet est passionnant, mais d’une telle complexité que trouver la bonne route relève d’une volonté farouche, d’une curiosité sans borne, d’une agilité en partage et d’un lâcher-prise nécessaire. 

1

Vision

Pour emporter les batailles qui feront la différence, encore faut-il définir la nature de la guerre à mener. Il n’est pas nécessaire d’en connaître les moindres détails, le plan d’exécution peut être, dans un premier temps, approximatif et les idées volatiles. En revanche, il est indispensable d’avoir une vision charpentée. Pour cela, un préalable inévitable : maîtriser son sujet.

Il n’est pas nécessaire d’être un virtuose du digital pour aborder ce virage quantique avec intelligence ; mais, il est fondamental de connaitre son métier, d’en comprendre les enjeux, d’en deviner les mutations, de sentir les attentes des clients, d’être curieux des pratiques du marché pour déterminer la nature de la route à prendre : chemin de terre, vallée, sentier, montagne, etc.

Cette connaissance permet de comprendre ce qu'il y a à faire, sans maitriser le voyage du point A, au point B, au point C. Elle donne une assurance qui facilite la mission cadre ainsi que la coopération avec l’ensemble de l’entreprise pour la mise en orbite. Le fondamental est de conjuguer les intelligences et de rester exigeant sur l’exécution pour que chacun ait la capacité de donner le meilleur, dans son registre. 

2

Exploration learning

Et même dans son registre, il faut faire acte de curiosité et d’humilité ; il faut poser question à tout et en même temps accepter l’impossibilité d’avoir réponse à tout. Il faut certes penser à l’endroit, mais changer d’angle en permanence ; il faut nourrir une véritable et inédite agilité intellectuelle pour penser différent, épouser le point de vue de l’ensemble des parties prenantes et mettre envers et contre tout le client au centre pour le satisfaire, le fidéliser et au fond ravir son affection.

Chacun doit renoncer à ses certitudes pour apprendre inlassablement à lutter contre ses biais, les habitudes, les partis pris qui cloisonnent la réflexion d’une idée, enferment les esprits et donc l’entreprise dans sa zone de confort. Lutter contre donc, mais aussi chercher, explorer, éprouver, valider ou éliminer une hypothèse ; se dire que l’ensemble de ses attitudes font avancer les choses, qu’elles aboutissent ou non, à court terme, à quelque chose de concret.

Il ne s’agit pas juste de donner la permission aux équipes d’innover, mais de mettre en place une vraie gouvernance de l’innovation qui implique de ne pas faire l’impasse sur la question de l’échec ; d’ailleurs, qu’est-ce que l’échec d’innovation ? Peut-on considérer que chercher pour trouver, sans avoir une idée claire de l’équation inconnue est un échec en cas de forage sans objet ? 

3

Transformation relutive

Cette transformation revêt les habits d’une conquête agile, déterminée, focalisée et en même temps ouverte. En dépit du brouillard, elle doit être au alignée sur quelques attendus : 

la transformation digitale est au service du client et de l’entreprise. Elle crée une valeur symétrique ; tandis qu’elle doit renforcer la compréhension des leviers de consommation à travers une meilleur appréhension des data pour personnaliser au mieux l’expérience client, elle doit également permettre une redéfinition de la chaîne de valeur recherche & développement, distribution, production, etc pour faire gagner l’entreprise.

Elle est une formidable opportunité de faire mieux et, par la même occasion, représente un levier extraordinaire de croissance ; elle offre l’occasion de repenser les parcours salariés et clients pour automatiser ce qui peut simplifier et optimiser les expériences et consolider la fidélité des uns et des autres, à travers leurs leviers respectifs de satisfaction.

Cette capacité de conquête, tout en étant en position basse, redéfinit peu à peu la valeur perçue de l’entreprise et construit progressivement un avantage compétitif.  

4

Capacitation

Penser, innover, anticiper, exécuter est une histoire d’homme. C’est l’agrégation des talents et la synergie des compétences, au bon endroit et au bon moment. La transformation digitale est certes tournée vers la tech, mais elle n’en reste pas moins une affaire de gouvernance humaine : définir, sélectionner, responsabiliser, accompagner, encourager, reconnaitre, récompenser à la mesure du talent de chacun. Puis co-construire ensemble, penser, oser, rêver, partager, créer, innover, échouer, réussir ; tout cela, ensemble. 

Il s'agit de donner les clefs du destin commun à chacun, selon le niveau de responsabilité et d’audace assumés. C’est conjuguer le collectif pour éviter toute perte de chance ; c’est donner le pouvoir au commun. C’est de l’empowerment ou de "l’emcapacitation". 

Le digital est transversal, il transforme le business et l’humain ; l’un ne va pas sans l’autre. Cette conquête de nouveaux modèles est un voyage, une immersion inédite dans le monde pour redéfinir son identité tout en restant soi-même.  

La Cabrik accompagne les transformations en privilégiant la centralité de l’humain, jusqu’au pivot cognitif des individus. 

Partager

C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.

Gandhi