#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Usine - Industrie - Usine extraordinaire - Transformation

Cycle Transformation Métier

La rev(e)olution de l'usine

Actualités — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

L’imagination est le début du (re)commencement.

L’imagination peut être une aventure, un projet qui donne de la force, de la fragilité, de la joie, de l’endurance, de la détermination… bref de la niaque.

Et, il en faut pour réinventer l’industrie française ; il faut avoir de l’imagination et oser se poser les inévitables mais redoutables questions qui permettront de construire un avenir durable : 

Comment éviter la tentation de l’usine sans homme ? Mieux vaut y penser pour anticiper plutôt que de se laisser surprendre à force de déni. 

Faut-il imaginer une usine réparée ou augmentée ? De cette réponse dépend la place de l'homme au coeur de l'usine, en interaction une technologie hégémonique.

Quels modes de travail pour inventer une usine agile ? La reconquête de l'usine en ville ou dans les territoires sera au bénéfice d'une usine intelligente et de plus en plus libérante.

Ces questions sont globales et interconnectées. L’usine doit réinventer son modèle socio-culturel ; l’usine à un impact territorial, irrigue la vie d’une zone géographique et participe de certaines mutations culturelles. 

L’usine devra recréer sa place parmi les hommes tout en s’inventant une autre vie, plus moderne et agile. 

Cette proximité impacte nécessairement l’environnement ; comment définir un modèle économiquement rentable, sans abimer la terre, la santé des habitants et en même temps utiliser des concepts écologiques ? Comment investir dans le futur pour un meilleur vivre ensemble, à l’intérieur et à l’extérieur des usines ? 

Cela impose inéluctablement une réflexion de fond sur le modèle économique : quelle mission ? quelles valeurs ? quels clients et par capillarité quel(s) marché(s) ? Quel prix ? Quelle valeur expérientielle client ? Quelle expérience salarié ? Quelle place au juste donner aux salariés ? Quelle liberté responsable ? Quelle frontière pour encadrer la confiance ? 

Ces questions induisent naturellement une réflexion de fond sur l’appareil de production : quel chaîne de valeur production ? Quelles procédures ? Quelles normes ? Quels coûts réels des décisions ? Quelle considération pour le potentiel humain ? 

Ces questions sont désormais des fondamentaux de l’entreprise, jusqu'à l'usine : le management mais agile, le leadership mais libérateur, l’engagement au bénéfice du collectif, la pédagogie du progrès et de la défaillance, etc. 

En synthèse, comment construire une usine progressiste et de confiance, en pleine révolution numérique, dans une économie globale, virale, incertaine et créative ? 

L’usine fait sa rev(e)olution, une révolution humaine, technologique et économique.

#CycleTransformationMétier 

Partager

Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. Aussi l’excellence n’est-elle pas un acte mais une habitude.

Aristote