#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Entreprendre

Entreprendre

Je suis une mutante 17

Journal de bord — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

Entreprendre est une affaire sérieuse.

Me voilà, lourde dans mon corps et grave dans ma tête, tout en étant d'humeur légère ; et, je me demande : "que se passe-t-il ?"

Imperceptiblement, j'entends une voix raisonner dans ma tête et dire avec une insistance musicale, comme pour ne pas oublier : "J'ai changé ou plutôt non, j'ai muté."

Je suis entrepreneur depuis plus d'un an et demi, je prends des décisions tous les jours, je travaille avec différents partenaires ; j'ai un rêve chevillé au corps et pourtant, je m'aperçois que j'ai mis plus d'un an à me sentir en responsabilité d'entrepreneur. Oui, plus d'un an pour basculer complètement de la vie de salariée à celle d'entrepreneur.

Pendant ce temps, je n'étais pas en mal de repères, non j'étais comme une passante dans ma vie. C'était stimulant, drôle, mais comme irréel. Peut-être avais-je un doute ou peut-être qu'il faut bien au moins une année pour saisir la gravité de cet engagement ? Celui de porter une ambition plus grande que soi, celui de porter la confiance des salariés et partenaires qui sautent dans l'aventure, en croyant en cette aventure justement ; c'est que mettre sa confiance dans une jeune entreprise, ça se respecte !

Me voilà donc un an et demi plus tard, et j'ai fait ce sacré pivot : l'entrepreneur et moi ne faisons plus qu'un. Je me sens différente : fière de tenir, tenaillée par le doute quotidien de l'entrepreneur qui comprend que tout est fragile, grave de toutes mes promesses, à moi-même et aux autres ; je me sens subitement sérieuse. Je me sens sur un chemin de non retour : heureuse et joyeuse, mais grave.

Rien de grave au fond, mais j'ai l'impression que cette apesanteur, au poids de plomb ou de plume selon l'instant, ne me quittera plus jamais.

Alors, oui, voilà : j'ai changé ou plutôt non, j'ai muté ! Je fais désormais partie de la race des mutantes et j'aime ça !

Partager

Aucun de nous n'est aussi malin que nous tous.

Proverbe japonais