#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Novembre 2015

Entreprendre : une histoire de renaissance collective 1

Journal de bord — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

Entreprendre est à la fois un acte de renaissance et de rébellion.

Agir en homme de pensée et penser en homme d'action ; voilà une sage pensée qui résume avec concision l'hygiène nécessaire à l'entrepreneur. Entreprendre est à la fois un acte de renaissance et de rébellion. C'est un hymne à la liberté de ne pas renoncer à ses rêves, de donner vie à une vision et au devoir de se forger une ambition pour ne pas reposer dans le cimetière des idées inspirantes finalement restées lettres mortes.

Entreprendre est également une épreuve de maturité car il faut passer par toutes les étapes constituantes. Il faut dépasser le stade de la théorie pour incarner quelque chose de viable.

Il est indispensable de structurer une pensée pour la mettre en perspective et lui donner une valeur monétaire.

Il faut réfléchir aux essentiels soit le projet, son public cible, sa segmentation, son cycle de vie, sa dynamique concurrentielle, sa valeur d'innovation et la manière de raconter l'histoire, de construire ce fameux storytelling qui fait et défait désormais la vie d'une idée.

Mais une idée ne fait pas une entreprise donc il faut inlassablement penser contre soi-même pour élaguer, donner du sens et trouver la quintessence du sel qui saura interpeller le marché et trouver son public.

Cette aventure d'entreprise est donc un parcours d'humilité, celle d'imaginer avoir la bonne idée, le bon truc mais d'échouer car se tromper fait partie du chemin vers la réussite. Pour connaître un succès durable et reposant sur de bons fondamentaux, il faut accepter le droit à l'erreur. Ce passeport qui offre l'occasion de tester, d'éprouver différentes voies avant de trouver celle qui marquera peut être les esprits.

En définitive, entreprendre est une histoire d'hommes, une renaissance qui galvanise et donne un sens à la notion de courage, de risque, de création, d'imagination. C'est tout simplement un legs qui mérite d'être soutenu et encouragé par la société car sans cette initiative, il n'y a ni entreprise, ni emploi.

Toute entreprise ayant besoin des autres pour se conjuguer au futur, la qualité des hommes, notamment de l'état-major prend tout son sens ; elle est même le pivot d'un succès durable. Mais une bonne équipe n'est pas avoir la somme des meilleurs dans leur domaine ; c'est au contraire avoir des gens compétents, créateurs de valeur et complémentaires de façon à ce que les talents s'additionnent voire se multiplient pour faire gagner l'entreprise.

Au bout du compte, la gouvernance humaine est à l'insu de son plein gré, un levier définitivement stratégique pour le succès d'une entreprise. Les richesses humaines seraient donc une célébration de l'entrepreneuriat ou est-ce le contraire ?

Partager

Savoir, penser, rêver. Tout est là.

Victor Hugo