#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Travail - Engagement - Management

Engagement

Engagements mutuels (I)

Publications — il y a 1 année

5 leviers d’engagement de l’entreprise vers les salariés.

La gouvernance est une discipline.

La Cabrik

1

Choisir

La relation commence avec la compatibilité, soit une entente tranquille à cohabiter ensemble. Les valeurs et la culture d’entreprise sont des pièces maîtresses et doivent assurément jouer un rôle départiteur.

S’agissant des compétences, le choix doit être mûrement réfléchi ; l’élu(e) ne doit être ni sous-dimensionné(e), ni sur-dimensionné(e). Mais, pour viser juste, encore faut-il connaître et comprendre la stratégie de l’entreprise pour mettre les compétences en perspective avec les besoins actuels et futurs de l’entreprise.   

2

Dire

La vérité est relative, mais la réalité ne l’est pas.

Chaque salarié espère une forme d’honnêteté qui permet d’avoir les informations intéressantes pour arbitrer le sens de son action. Aussi, temporiser, manipuler et gagner ainsi du temps, en cachant ou en travestissant les faits, est souvent un mauvais jeu de calcul sur le long terme car la confiance rompue est contagieuse et détracteur d’engagement. 

3

Engager

Le salarié attend de son entreprise du sens et de la cohérence pour bâtir l’histoire de son engagement. L’entreprise défaillante invite elle-même le salarié à être manquant.

Les attentes mutuelles doivent être équilibrées, sinon la disharmonie devient le terreau de la frustration.  

4

Écouter

Dialoguer, écouter et entendre ce qui n’est pas exprimé est également le rôle de l’entreprise.  

Elle doit s’appuyer sur un écosystème de communication interactive pour entendre jusqu’aux murmures et installer un climat de confiance, sinon au moins les attributs d’un dialogue social volontaire. 

5

Développer

Si l’époque a changé, une entreprise souhaite toujours fidéliser ses meilleurs éléments. Et, les salariés espèrent définitivement être confrontés à des parcours apprenants suffisamment ambitieux et stimulants pour les aider à révéler leur potentiel. 

L’entreprise se doit donc d’organiser la gouvernance de l’apprentissage. Elle doit lutter contre ses biais, croiser les regards, jouer la carte de l’équité, sans céder à l’égalitarisme pour challenger chacun à sa mesure. 

Partager

C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.

Gandhi