#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Travail - Marché du travail - Information - Règles du jeu - Conseil - Emploi - Réinsertion - Social -

Offre Personnes

La Clinique de l'Emploi

News — il y a 5 mois

"Au tennis, à la fin d'une journée, on sait si on est un gagnant ou un perdant." Chris Evert

1

Décrire les faits 

Les inégalités n’ont pas le même poids pour tous. Certains se laissent écraser au point de penser que le statut de perdant résume leur passé, leur présent et très probablement leur avenir. 

Pierre Bourdieu souligne l’impact du capital symbolique, c’est-à-dire le bagage culturel qui offre l’enjambée nécessaire socialement. Et les modestes manquent de ce capital immatériel par manque de temps, de curiosité ou méconnaissance car désormais tout est assez facilement accessible. La culture est à portée de tous pour qui sait bien s’y prendre. 

Cependant, ce sentiment d’injustice entraîne très aisément un ressenti de mépris qui peut se cristalliser dans un sentiment de honte, de colère, puis de ressentiment. Ce chemin n’est pas obligatoire, mais il n’est pas rare. D’autres cherchent coûte que coûte à fuir leur condition pour vivre une meilleure vie ou venger leur race pour ceux qui sont motivés par une rage sociale souvent peu constructive. 

Quoi qu’il en soit, le statut social ne devrait pas être un argument pour excuser le présent par le passé et conditionner l’avenir. 

C’est pour cette raison que la Clinique de l’Emploi choisit d’exister. 

2

Analyser les causes 

La Clinique de l’Emploi est une solution pour lutter contre une vision déterministe qui entretient un fatalisme social mortifère et, de fait, une auto-censure réflexe. 

Il ne s’agit pas de nier le contexte d’inégalité rencontré par différents corps sociaux dont certains cumulent par ailleurs les motifs de discrimination directe ou indirecte. En revanche, il s’agit de lutter farouchement contre le dolorisme, soit une posture victimaire qui enferme l’individu socialement pénalisé dans un cercle vicieux de défaite anticipée. 

L’échec n’est pas une fatal ; Socrate a dit en son temps : « L’esprit est la source de tout pouvoir ; vous devenez ce que vous pensez. »

3

Imaginer une solution 

La Clinique de l’Emploi s’inscrit dans une dynamique positive ; l’ambition est de réduire l’écart des inégalités, en accompagnant les volontaires à réparer l’égalité des chances, en renouant avec l’idée que chacun peut être acteur de son mérite. Il ne s’agit pas de dédouaner l’État, mais de ne pas conditionner la réussite des plus démunis à l’action de la puissance publique. 

La Clinique de l’Emploi est un format collectif d’une heure qui vise à répondre aux questions pratiques des participants et les aider ainsi à comprendre les rouages du marché de l’emploi. Ce rendez-vous aura lieu une fois par mois, chaque mercredi de la troisième semaine du mois et coûte le prix d’une bonne consultation médicale : 50 €.

L’objectif est d’identifier les clefs pour retrouver une puissance d’agir de manière méthodique pour comprendre sa singularité en tant qu’individu, libérer son libre-arbitre, renouer avec ses rêves, réhabiliter son ambition, identifier des role models et retrouver de la fierté ; le but ultime étant de restaurer la puissance autofictionnelle des plus fragiles afin qu’ils découvrent une façon non-déterministe de raconter leur histoire.

4

Valeur ajoutée 

 

ATOUTS 

partager les expériences 

avoir des regards croisés 

focaliser sur les enjeux emploi & travail 

 

BÉNÉFICES

recevoir des réponses concrètes 

identifier des solutions 

favoriser l’insertion professionnelle

5

Prendre rendez-vous

 

 

Partager

L'arbre devient solide sous le vent.

Sénèque