#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

La Cabrik Education

Le livre et ses pouvoirs

Édito — il y a 9 mois

❛L’éducation est l’allumage d’une flamme, et non pas le remplissage d’un navire.❜ Socrate

Récemment, un adulte m’a dit : "la lecture, ça me stresse." 

J’ai été saisie par cette phrase, au point de me lancer dans un long plaidoyer pour les livres. 

Au-delà du fait qu'aucun client de La Cabrik ne s'en sort sans avoir lu un ou plusieurs livres, je me suis demandée pourquoi cette phrase résonnait en moi aussi bruyamment. Puis, je me suis promis d’y revenir par écrit, comme pour poser les choses et raconter la puissance de l’écriture et donc de la lecture. 

Au commencement, notre contact conscient avec la lecture a un but : notre éducation. Ce sont nos parents, nos frères et nos sœurs, puis nos professeurs qui, dans un premier temps, forgent notre rapport aux livres. 

Certaines histoires racontent déjà la genèse d’un détachement futur, mais pour beaucoup d’entre nous, l’héritage est neutre ou nourricier. 

Les livres sont une lumière qui va nous aider à comprendre le monde ; ils sont un instrument de réflexion, d’analyse, de comparaison pour nous aider à construire notre propre avis sur l’état du monde, dans un premier temps : l’histoire, la géographie, la philosophie et bien-sûr la littérature sont les premières matières inévitables et fondamentales. 

Puis, progressivement, nous allons nous émanciper du diktat scolaire pour découvrir d’autres ouvrages pour le plaisir. Et, il y a clairement différents styles : romans, fictions, bandes dessinées, arts et culture, documents et médias, enseignement et éducation, érotisme, ésotérisme, santé et bien-être, histoire et géographie, jeunesse, langues, littérature, loisirs, vie pratique et société, religions et spiritualités, sciences humaines, techniques et sociales. 

Très tôt, le livre peut être un refuge de l'enfance, une bulle hermétique qui emporte le lecteur dans une autre réalité, comme pour oublier le présent et imaginer le futur.

Au sortir de l’école, chacun a le choix de continuer de lire ou non. Certains continueront pour parfaire leurs connaissances professionnelles et d’autres y verront un moyen de distraction ou de soin. 

Beaucoup y verront une manière de voyager, un enrichissement de l’univers onirique ; lire c’est un voyage entre les mots, une découverte stylistique, le partage d’une histoire, l’imagination d’un paysage, d’un pays, d’un visage, d’une scène ; le livre est un allié du cerveau car il lui donne matière à fonctionner, à réfléchir, à partager, à imaginer, à s’évader. 

Le livre est un carrefour des émotions ; il nous captive, nous émerveille, nous donne matière à penser, à panser, à pleurer. Il est aussi une fabrique à rêves car de cette passion-là, naîtra chez certains, la passion des mots, puis de l'écriture.

Le livre est enfin une manière de prendre soin car il sait nous éclairer sur des maux qui ne sont pas mis en partage. Il tisse une toile de connaissances pour nous aider à comprendre des évènements, à nous déprendre de situations, à éclairer des coins obscurs aussi bien que des clairs-obscurs. 

Le livre est sans doute l’outil d’éducation le plus puissant accessible au plus grand nombre. Voilà pourquoi refuser cette possibilité est une faute, sinon la preuve que le livre est ô combien vital et nécessaire. 

-

Nicole Degbo 

Partager

L'occasion est au bord du sentier.

Vladimir Jankélévitch