#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

BPI - BIG - BPI INNO - Conquête - Conquérir - Curiosité - Observation - Nous - Quête - Utilité - Entrepreneur - Entreprendre - Entrepreneuriat - Rupture - Idéation - Résistance -

BIG X 100 000 entrepreneurs

Conquérir

Édito — il y a 1 semaine

❛Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue.❜ Victor Hugo

L’idée de la conquête est dans cette phrase. Elle est un mouvement irrépressible qui pousse presque de manière passionnelle la raison à suivre une intuition. La conquête est un voyage en neuf variations. 

Tout d’abord, la Curiosité ; celle d’explorer, d’imaginer différentes hypothèses, de ressentir de l’émulation à la perspective d’une réalisation possible. C’est le début d’une idée, d’un projet, qui va trouver corps dans des conversations plurielles et dans l’expérimentation. C’est le défi d’une ambition définie par un curseur dont la place raconte quelque chose de la férocité de l’intention. 

Puis, la phase d’Observation vient s’ajouter aux va-et-vient réflexifs ; c’est une étape de "stop and go" : une réflexion qui sédimente, un essai qui mûrit, un apprentissage qui se cristallise, un recul qui se formalise, une temporisation nécessaire ou même un pivot vital. L’observation favorise l’agilité du jugement, sans ego. C’est un chronos confirmatoire ou infirmatoire.

Bien entendu, le Nous est important ; il est le symbole de dialogues abrasifs pour chahuter une idée, ajuster une approche, nourrir les esprits des uns et des autres, ouvrir le cadre et innover avec plus d’audace. Le nous est soutien et nourricier ; il rompt avec la solitude de la conquête qui, à bien des occasions, sera rugueuse et âpre, telle une épreuve.  

Et c’est précisément le sel de la Quête : l’épreuve. Elle n’est pas facile ; elle se mérite même, sinon elle ne serait pas conquise. C’est une endurance mentale qui pousse à se réfugier dans la foi quand tout s’écroule. C’est un feu sacré qui vitalise le corps et l’esprit endoloris. C’est la résistance mêlée à l’humilité qui murmure sans cesse que la fin de l’histoire n’est pas écrite. C’est le meilleur bouclier à l’échec et en même temps le kérosène de l’excellence. 

Cette idée du geste de chef d’oeuvre est un marathon dopé par l’Utilité ; tout risqué, mais pas pour rien ; toute risqué pour une idée viable dont le marché a besoin. Et ce besoin n’est pas obligé d’être présent ; il peut naître avec le spectre de l’usage. Créer un marché est une véritable conquête en terre inconnue. 

Mais, c’est le meilleur de l’Entrepreneuriat : imaginer le désir avant qu’il existe. C’est un acte de foi ; celui de croire suffisamment en sa vision, son intuition et ses capacités pour inventer demain. Les entrepreneurs les plus inspirants inventent le monde. Ils osent, cassent les codes, et changent les règles du jeu pour créer un impact systémique. La puissance vient après, mais elle vient de là.

La puissance est dans la force de la Rupture qui crée le chaos d’un marché. Elle est dans la surprise des acteurs traditionnels, des pure players qui se sentent K.O., avant d’être montés sur le ring, car très souvent, il est trop tard. La disruption est potentiellement partout ; elle est surtout silencieuse. Elle prospère dans le noir avec détermination et malice.

Elle se nourrit inlassablement de l’Idéation des fous, de ceux dont le talent débridé permet de voir ce qui n’existe pas encore. C’est un nombre incalculable de battle d’idées ; ce sont des questionnements inattendus, des angles morts débusqués, des idées renversées et une manière de penser, de raisonner, de voir le monde. C’est une singularité féroce et mentale qui alimente la résistance. 

Et justement, la Résistance est un don. Elle est le mur porteur de l’architecture de l’idée, d’un projet. Elle nourrit l’avancée et promet la réalisation. Elle n’est pas une pensée magique, elle puise son énergie dans les succès et dans les échecs, mais surtout dans les avancées qui éclairent le chemin ; elle fait l’effet d’une guidance cognitive pour éviter les souffrances évitables et amener à supporter les douleurs incontournables. 

En somme, la CONQUÊTE est un match de boxe qui défie notre goût pour la victoire avec un esprit de champion. 

-

Nicole Degbo 

Partager

L'occasion est au bord du sentier.

Vladimir Jankélévitch