#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Management - Gouvernance - Engagement

Management

Rester à bord

Publications — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

Quelle est l'équation d'un engagement véritable, contagieux et durable ?

Comment garder les salariés à bord ? Cette question préoccupe inlassablement les managers qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Au gré du temps, l'enjeu s'est densifié ; avant, il était juste question d'animer et de superviser les travaux de son équipe. Désormais, il faut accepter de faire face à un contexte polysémique : le management intergénérationnel puis multiculturel, la génération Y puis Z, le digital, la quête de sens, le besoin de leadership, etc. Ces réalités diverses obligent les entreprises à gagner en agilité pour définir la bonne équation collective.

Sans être dans la fameuse compétition "Great Place to Work", une entreprise normale cherche nécessairement à mettre en place un style managérial efficace et bienveillant pour développer l'engagement des collaborateurs. 

Créer un lieu où le travail nourrit et grandit encourage les collaborateurs à venir travailler, à aimer leur entreprise et à en faire la promotion auprès de leur entourage. L'épanouissement au travail est un accélérateur d'image pour l'entreprise qui véhicule alors une image positive. 

Comment réussir ? Les attentes sont simples : les collaborateurs veulent travailler pour le compte d'une entreprise humaine qui privilégie l'authenticité et la transparence, valorise le capital humain et organise l'intelligence du travail. Ils désirent également se confronter à des règles du jeu clairs, qui ont un sens et favorisent le travail en équipe. Enfin, le leadership et la crédibilité des dirigeants de l'entreprise ne sont pas espérées, mais attendues car cela est dans l'ordre des choses. 

Mais pourquoi est-ce si dur à concrétiser ? Peut-être faut-il faire les choses dans l'ordre ? Questionner l'efficacité de la gouvernance ; récompenser l'esprit d'équipe plutôt que l'individualisme ; porter une ambition collective ; encourager le talent. 

Ces pratiques permettent d'avoir des salariés engagés et alignés ; elles représentent aussi un avantage concurrentiel. Enfin, elles sont une arme de séduction massive dans la guerre de l'image que se livrent les entreprises qui recrutent, notamment des talents. 

Ces considérations managériales et singulièrement humaines prennent du temps ; elles impliquent une large palette d'actions, mais sont, en définitive, profitables pour l'entreprise.

"On ne gouverne pas innocemment" disait Saint-Just ? Étrange résonance avec le monde de l’entreprise qui entraîne une autre question : se laisse-t-on gouverner innocemment ? 

Que veulent les salariés et surtout quelle est leur part de responsabilité dans la pratique d’une bonne gouvernance ? Et enfin, comment construire un système basé sur le give & take ?

Partager

C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.

Gandhi