#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

La Cabrik

Individuation

« Le bonheur est là où je suis » !

Publications — il y a 1 année

Temps de lecture: 2 minutes

Vous vous dites certainement que cet axiome est une pensée magique, une utopie, alors qu’il est permis de penser que cela est une philosophie, une décision de vie.

Le bonheur : vaste sujet, vaste question et en même temps la somme de l’existence. 

Impossible d’être heureux sans les autres donc le bonheur est d’abord une curiosité. 

La première étape est la conscience de soi ; ce n’est pas seulement la connaissance de ses savoirs et de ses limites, c’est également la conscience de l’autre : l’empathie, un certain sens des autres qui nous oblige, une humanité qui nous fait humain et ouvert au monde.

Le monde des idées est aussi un chemin qui mène vers une aventure intellectuelle ; mais derrière le cerveau, il y a encore et toujours l’humain. 

La découverte grandit l'homme et nourrit sa curiosité. Cette dynamique irrigue l’enthousiasme qui construit la motivation intrinsèque de l’individu et le pousse à définir le territoire de sa vie et donc à repousser les limites des frontières mentales.

L’enthousiasme pousse à une formidable liberté d’aller en terre inconnue pour se lancer des défis à soi-même ; des défis à réaliser avec les autres car il y a toujours au moins un autre qui vient au secours d’une idée un peu folle, hors-norme, mais inspirante. La réalisation de soi construit la fierté d’une vie. 

L’épanouissement est un voyage qui invite à apprécier le présent : apprendre à apprendre à être heureux. C’est vivre sa vie, oser franchir le mur ; c’est une respiration faite de choix qui doivent avoir un sens.

Le sens est la colonne vertébrale de la route qui est gardienne de notre bonheur. Au fond de soi, il y a souvent une musique que certains aiment à faire taire car dire oui au changement est un risque ; alors la peur primale prend le gouvernail de la vie et pousse à faire des compromis douteux qui sont certes une paix de courte durée, mais dont la musicalité de l’instant est apaisante. 

Ce chemin de soi à soi, ce chemin d’un bonheur profond, même fugace, est une forme d’hédonisme qui n’a de valeur que s’il est moral. Un hédonisme moral donc mais pour quoi faire ? Le « moral » est important car quel bonheur sans respect des autres et donc en définitive sans respect de soi ?

Le bonheur est un compromis permanent entre un bénéfice immédiat vs futur et un préjudice immédiat vs futur. C’est donc une danse avec le courage de faire les bons choix, ceux qui ouvrent la porte à un bonheur durable. Aller au devant de ce chemin devient une aventure, une montagne à gravir qui est un hymne à la vie. Inspirant non ? 

Faites vos jeux ou plutôt faites vos vœux ! Et n’oubliez pas de vous murmurer souvent « Le bonheur est là où je suis » ! Voltaire

Partager

Aucun de nous n'est aussi malin que nous tous.

Proverbe japonais