#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

The talk - Travail - Mutations du travail - Transformation - Education - Transition professionnelle -

Education

La métamorphose

Publications — il y a 7 mois

Fuir nous est désormais interdit.

Avez-vous confiance dans l’avenir ou avez-vous peur de l’avenir ? 

Cette question ne pose pas le problème sous le même angle, mais les réponses convergent. La réalité est que l’avenir est plus incertain que par le passé et que l’inquiétude gagne divers esprits : les plus vulnérables comme les plus assurés. 

Certains tentent de se convaincre que le glas du sursaut n’a pas encore sonné donc ils temporisent l’effort à faire pour se créer un peu de sécurité. La plupart des salariés restent très disciplinés ; ils sont enfermés dans la doxa traditionnelle. Ils restent 3 à 5 ans sur un poste avant d’imaginer la suite. Quand le moment est venu, ils font une liste de cases à cocher : compétences, résultats, réseaux, soutiens, opportunités visibles. Puis, ils s’arment de patience en élaborant quelques stratégies pour glaner quelques informations ici ou là, certains ont de la chance et les choses se passent comme prévu ; mais d’autres, et ils sont de plus en plus nombreux ne savent pas véritablement ce qu’ils veulent et n’ont de fait pas ce qu’ils veulent. Ils attendent que les opérationnels ou les ressources humaines viennent les solliciter pour un poste qui saura les faire vibrer ; ils attendent, encore et encore, et puis rien. 

Rien, sauf qu’entretemps quelques-uns ont dû négocier leur départ ou se sont vus signifier que l’heure de partir était arrivée. Ces nouveaux chercheurs d’emploi se mettent alors en quête d’un poste satisfaisant ; l’idée fixe est de rebondir le plus vite possible. Sauf que le sablier est en marche et le temps s’écoule. Le temps passe et il se passe des choses, mais rien de véritablement concluant : de rendez-vous en rendez-vous, de déjeuner en déjeuner, les mêmes questions et les mêmes doutes cristallisent la séquence : quel sera l’avenir ? 

Cette routine n’est pas une fatalité. Pour cela, il faut accepter d’entendre que 2020 ouvre une nouvelle décade décisive. Les entreprises et les personnes ont à peine 10 ans pour changer la donne. Passés 5 ans, ceux qui n’auront rien entrepris seront dans un processus de mort lente, presqu’irréversible. 

10 ans, c’est court et c’est long. 10 ans, c’est le temps de comprendre que l’entreprise n’est plus à votre service, mais que c’est le contraire. C’est à chacun d’identifier comment il peut créer de la valeur pour faire une offre de service en interne. C’est à chacun de mobiliser ses ressources pour comprendre comment il peut s’appuyer sur sa singularité et son socle de compétences pour se créer des opportunités en interne ou à l’externe. 

C’est le défi de l’agilité ; c’est l’âge d’or de la mobilité. C’est un changement postural considérable. C’est un momentum ontologique : chaque individu doit être l’entrepreneur de sa vie. Créer une entreprise n’est ni le désir de tous, ni une aptitude universelle donc le sujet n’est pas celui-là ; il est de piloter son employabilité avec un tableau de bord composé de multiples dimensions pour s’assurer de son développement et de son utilité. L’enjeu est d’avoir une employabilité en mouvement pour évoluer avec le marché. 

Cette nouvelle donne est terrifiante pour beaucoup, mais c’est un réel qu’il ne faut pas fuir. Certains auront besoin de prendre le temps de trembler, mais l’urgence sera d’intégrer rapidement les nouveaux comportements à adopter pour transformer ces 10 ans en une merveilleuse aventure humaine ; c’est 10 ans pour apprendre, partager, grandir, rêver, oser et défier les déterminismes sociaux, technologiques et culturels. C’est 10 ans pour vivre une nécessaire métamorphose. 

C’est la raison pour laquelle, en 2020, La Cabrik va organiser un talk chaque trimestre pour évoquer la transformation du travail avec ceux qui ne savent pas comment faire. L’objectif sera de parler des enjeux du travail et de donner quelques clefs de lecture et d’action pour enclencher une dynamique constructive chez ceux qui veulent être acteurs. 

Partager

Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.

Abraham Lincoln