#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

La Cabrik Edition - Emploi - Travail - Recrutement - Chômage - Carrière - Reconversion - Marché du travail - Addidas -

Chronique emploi n°7

"Impossible is nothing"

Actualités — il y a 1 mois

Quel avenir voulez-vous ?

Le slogan du Groupe "Addidas" est un bon motto. 

C’est pas mal de commencer ou de driver votre existence en vous donnant les moyens de penser cela. Vous pensez peut-être que c’est une belle idée qui restera lettre morte, mais vous avez tort. Vous pouvez piloter votre carrière. C’est un choix et une discipline. 

En revanche, pour réussir, vous devez rêver, désirer, vouloir aller quelque part, d’un point A à un point B. Alors, quel est précisément votre point A ? Et pour quel point B ? 

Piloter votre carrière, c’est avoir une trajectoire qui ouvre le champ des possibles, tout en proposant un cadre pour vous éviter de grandir comme les herbes folles d'un champ. Le deal est d’accepter en chemin le principe de l’échec ; ou plutôt devrais-je dire d’apprendre à réussir vos échecs ? Etrange d’avoir réussir et échec dans la même phrase, mais en fait, c’est assez logique. 

Vous devez partir du postulat qu’échouer, c’est déjà avoir osé et dans cette audace et l’insuccès, vous allez avoir des occasions d’en apprendre plus sur vous et peut-être même de vous réinventer. 

Vous n’avez donc pas intérêt à vous résumer à vos échecs ; vous avez même le devoir du contraire ; vous devez apprendre à vous lire correctement, c’est-à-dire à analyser et résumer votre histoire sous un angle optimiste ; vous devez comprendre et accepter vos aspérités pour les intégrer dans le grand tout qu’est votre histoire pour donner envie à vos interlocuteurs d’avoir envie de vous avoir dans leur équipe. 

Le défi n’est pas de séduire des gens qui vous ressemblent, mais de convaincre des opérationnels ou des ressources humaines qu’en dépit de votre différence, de votre profil inattendu, vous avez des choses intéressantes et enrichissantes à apporter. 

Vous devez convaincre vos interlocuteurs que vous êtes un pari non pas audacieux, mais intelligent à faire. Entreprendre cette voie suppose d’avoir fait vos devoirs avant, c’est-à-dire non seulement apprendre à vous connaître pour bien manier l’instrument que vous êtes sur le terrain argumentatoire, mais aussi avoir investiguer l’entreprise pour comprendre son écosystème, ses valeurs, ses enjeux, la nature des profils recrutés, etc. 

Vous devez être prêt à renvoyer la balle à votre censeur pour lui donner envie de pivoter et de se demander si son cahier des charges de départ est finalement si pertinent. 

Une définition de fonction n’est qu’une hypothèse ; ne perdez jamais de vue que votre interlocuteur n’attend souvent qu’une bonne raison d’en sortir. L’essentiel est donc que vous soyez vous-même convaincu que c’est possible, au point de vous dire « Impossible is nothing ». 

-

Nicole Degbo 

-

Pour aller plus loin et vous préparer au mieux, achetez le livre « Recrutez-vous ! La jungle de l’emploi de A à Z. » 

118 pages, 24 euros (+4 euros de frais de livraison)

 

 

 
La Cabrik Edition
La Cabrik Edition

Partager

La seule chose qui soit pire que de perdre la vue, c'est de ne pas avoir de vision.

Helen Keller