#AskLaCabrik

*
*
*
*

Les informations recueillies via ce formulaire par La Cabrik ont pour finalité le traitement de votre demande d’informations. Tous les champs sont obligatoires pour traiter votre demande. Dans le cas où, ils ne seraient pas remplis, votre demande ne pourra pas être traitée. Conformément à la loi Informatique et libertés, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles, ainsi que d’un à la limitation et d’opposition au traitement de vos données. Vous pouvez exercer ces droits en formulant une demande à l’adresse suivante contact@lacabrik.com. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données personnelles accessible via l’onglet Conditions Générales d’Utilisation de notre site.

Gouvernance

Gouvernance

Champ-contrechamp

Publications — il y a 1 année

Temps de lecture: 3 minutes

Évaluer sa gouvernance, à quoi ça sert ?
Plonger dans 7 vulnérabilités pour comprendre et diriger mieux.

1

Démotivation

La motivation des équipes est un socle de la croissance qui prend sa source dans le sens communiqué aux équipes par les dirigeants. Les salariés ont envie de donner un sens à leur engagement journalier ; ils ont besoin de comprendre les raisons qui les tiennent loin de chez eux, de leur famille, de l’autre vie tout simplement. Les salariés ont envie de participer à la construction du rêve et désirent se projeter dans une histoire de vie inspirante qui acte l'accomplissement personnel. 

Les dirigeants d’une entreprise qui fonctionne bien doivent penser à irriguer l’entreprise d’un sens authentique qui sédimente au sein de toute l'entreprise : des postes frontières au plus haut niveau. 

2

Déresponsabilisation collective 

Un sens compris et partagé par tous ressemble à une part de gâteau dont chacun serait responsable :

diriger en considérant les équipes comme des adultes responsables qui sont au fait de leurs missions et donc de leurs objectifs ;

abandonner les processus au profit de l’intelligence humaine et collective 

privilégier une dirigeance incarnée et articulée autour d'un esprit de combat qui ne se cache pas derrière une insuffisante chasse aux coûts, en guise de stratégie ; 

organiser la cohérence entre les paroles et les actes ;

3

Absentéisme 

Fléau du travail moderne, l’absentéisme est un indicateur important de la qualité managériale. 

Il est également un signal faible qui témoigne presque silencieusement de l'intelligence du travail : les personnes sont-elles à la bonne place ? Les fonctions sont-elles adaptées ? Les missions produisent-elles de la valeur ? Les équipes sont-elles encouragées à être intelligentes ou s’enferment-elles dans une « stupidité fonctionnelle » favorisée consciemment ou inconsciemment par l’entreprise ? 

L’absentéisme est assurément une loupe de l'état de care de l'entreprise. 

Alors, que raconte votre absentéisme ?  

4

Désengagement

Le désengagement est une attitude ; un dialogue entre les différents corps de l’entreprise. 

Il reflète la qualité de l’écoute active d’une organisation. Il donne une indication sur la capacité des uns à recevoir les messages des autres ; et, dans ce cas, le registre lexical est varié puisqu’il offre une variation verbale, non verbale et para-verbale.

La santé physique, morale et mentale raconte à l'évidence quelque chose et renseigne sur la qualité de l'engagement.

L’obsession du point de marge devrait être cohérent et inciter les équipes managériales et dirigeantes à prendre conscience du coût réel du désengagement : un coût financier à plusieurs titres, un coût humain, un coût client, un coût en innovation… bref, le coût caché du désengagement est abyssal et largement sous-estimé. 

5

Démission contagieuse 

Certains ont peut-être déjà entendu parler de la contagion émotionnelle négative ? La démission contagieuse s’inscrit dans le prolongement de cette dynamique toxique pour l’entreprise. 

Bien entendu, cette contagion n’existe pas sans raison ; elle naît de la lassitude de ne pas compter. Elle est comme une encre sympathique qui dévoile le mépris perçu dans le non récit d’une stratégie par ailleurs dépourvue de sens.  

"Je ne compte pas, donc je m’en vais ;  et, pour accompagner cette inclination, j’encourage les uns à partir et les autres à ne pas entrer." Ça s'appelle un net promoter scor négatif.   

6

Turn-over important 

Ceci est le symptôme d’une organisation malade ou sérieusement en difficulté. Cela ne déstabilise pas seulement l’entreprise, cela raconte la défaillance du leadership. 

Un turn-over important, désorganise l’entreprise, crée structurellement une surcharge de travail, insuffle une tension négative dans les recrutements, inocule le doute dans l’esprit des candidats, fragilise la décision de rester et augmente la certitude du départ, un départ aux airs de contagion émotionnelle négative.

7

Difficultés de recrutement 

Recruter est un art difficile. C’est un art exigeant qui repose sur un savant mélange de sens, de stratégie, de récit du collectif ; c'est un art bavard qui parle d'intelligence, de liberté, de lâcher-prise, de confiance, mais également de résultats.

Ces thèmes nourrissent la marque employeur et la rende attractive. Le cas échéant, la fragilité fissure la solidité perçue de l’entreprise ; et, sa vulnérabilité devient un rempart contre le leadership.

 

7 vulnérabilités, 7 maux, 7 défis pour diriger de manière plus humaine, plus efficace et plus performante. 

Un journaliste anglais a dit récemment "on ne peut pas contrôler le temps, mais on est responsable du climat  !"

Et vous, que faites-vous ? 

Partager

C'est une erreur de croire nécessairement faux ce qu'on ne comprend pas.

Gandhi